Artistes dans la ville

Artistes dans la ville

03/10/2015 - 09:00

Dalèle à 11 h > Bureau de Poste Ile-Verte, 13 rue du Cdt Girardot à Vesoul : Dalèle, pianiste puis accordéoniste, suit sa route seule avec ses musiciens, Philippe Yvron et Roland Martinez pour y ramasser des petites bribes de vie et les chanter de façon communicative. Dans l'univers de Dalèle, il y a quelque chose de gouailleur, de déterminé et d'irrésisteblement joyeux.

Liz Van Deuq à 13 h > Hall du Théâtre, Place Pierre Renet à Vesoul : Pianiste au touché rugissant, Liz Van Deuq est au coeur d'un piano-solo qu'elle mène au doigt et à l'oeil. De son tempérament vigoureux et ultra-sensible, l'artiste fait exploser les barrières de la chanson en nous promenant, entre poésie éclairée et humour acidulé.

Clio à 14 h 30 > Ecole municipale de musique, 41 rue Baron Bouvier à Vesoul : Son univers poétique empreint d'une douce nostalgie rappelle Barbara, Yves Duteil ou Anne Sylvestre. Sa voix unique possède un brin de Françoise Hardy. Elle parle de ballades seule à observer le monde, de garçons jamais les bons, de morceaux de vie qui font parfois sourire, parfois souffrir. Ses beaux textes, poussés par des mélodies qui rentrent dans la tête forment un univers nouveau.

Délinquante à 16 h > Bar du Moulin de Chamdamoy à Quincey : On résume 2 filles, 2 accordéons. Un peu d'impertinence, un soupçon d'espièglerie, et beaucoup d'énergie : voici un cocktail qui fera lever de leur chaise les plus grincheux. Mais attention toutefois : il n'est pas question que de chansons de filles : virtuoses de l'instrument, Claire et Céline font oublier le musette et tirent sur leur accordéon jusqu'à le faire frémir !

Sarah Olivier à 17 h 30 > Café Français, 2 place du Palais à Vesoul : Une personnalité aux 1001 facettes, brillamment éclairées par une voix et une vitalité folles. Tantôt diva hilarante, tantôt punkette enragée. Funky ou jazzy, toujours sexy. Le spectacle affiche une réjouissante dinguerie. Cette fille n'a peur de rien - pas même du travail, comme en témoigne la réalisation soignée, raffinée.

Théâtre Edwige Feuillère 03 84 75 40 66

www.theatre-edwige-feuillere.fr

ACTUALITÉS DES STRUCTURES

  • Du mercredi 2 au dimanche 6 septembre 2020 / Filature de Ronchamp

    5 jours d'animations sur le site de La Filature de Ronchamp (70) à destination du grand public, des enfants, des entreprises, des entrepreneurs...

    ...
  • du 23 septembre au 14 octobre 2020 / Théâtre Edwige Feuillère de Vesoul

    Il est de coutume pour le Théâtre Edwige Feuillère d'ouvrir sa saison avec le Festival Jacques Brel, un temps phare de la chanson francophone, reconnu sur le plan...

CONCERTS EN HAUTE-SAÔNE

  • 23/09/2020

    Dans le cadre du Festival Jacques Brel (Lauréat 2ème Prix du Concours Jeunes Talents 2016)

    Un jour l'idée de faire la tournée des villages en tracteur, pour y porter la bonne chanson, germa chez les Obsédés du monde.

  • 24/09/2020

    Dans le cadre du Festival Jacques Brel (Lauréat 2ème Prix du Concours Jeunes Talents 2016)

    Un jour l'idée de faire la tournée des villages en tracteur, pour y porter la bonne chanson, germa chez les Obsédés du monde.

  • 25/09/2020

    Dans le cadre du Festival Jacques Brel (Lauréat 2ème Prix du Concours Jeunes Talents 2016)

    Un jour l'idée de faire la tournée des villages en tracteur, pour y porter la bonne chanson, germa chez les Obsédés du monde.

  • 25/09/2020

    Dans le cadre du Festival Jacques Brel (Lauréat Prix du Public du Concours Jeunes Talents 2019)

    Définitivement tournée, la page où la harpiste, coincée dans ses cordes, l'air compassé, pinçait les lèvres et les cordes pour nous infliger du Fauré.

  • 26/09/2020

    Dans le cadre du Festival Jacques Brel (Laurét 2ème Prix du Concours Jeunes Talents 2016)

    Un jour l'idée de faire la tournée des villages en tracteur, pour y porter la bonne chanson, germa chez les Obsédés du monde.

  • 26/09/2020

    Dans le cadre du Festival Jacques Brel (Lauréat Prix du Public du Concours Jeunes Talents 2019)

    Définitivement tournée, la page où la harpiste, coincée dans ses cordes, l'air compassé, pinçait les lèvres et les cordes pour nous infliger du Fauré.